ZALDI ZURIA / MASKARA (2019)

01 - Zaldi zuria (Le cheval blanc)

Cheval blanc

sous cette lumière sombre

je suis devenue invisible 

pour toi.

L’os, la chair, la peau

l'âme m’a laissé tomber et

je l’ai éteint à un moment donné

comme punition.

Chaque fois que j’ai dit 

je ne regrette rien

je plante un nouveau mensonge 

dans la terre.

02 - Maskara (Masque)

Toutes les impulsions montent

au long de tes bras

sur le sol de cette pièce 

que tu as couverte de grains de sable,

si une fleur croissait 

tu serais la première 

déshabillant tes feuilles en velours.

Tes mensonges 

laissent des traces 

cette étouffante conscience humaine

disparaît, 

tu n’est qu’un animal :

du corps et de la faim.

Et maintenant, sans masque,

nous sommes des vrais maîtres de nous-mêmes ou

des maîtres de rien du tout

nous avons rendu hommage

à ceux qui avaient enterré le désir.

 
 

© 2020 Eneritz Furyak.
 

Traductions françaises : Ainhoa Moron Lasa

Nous respectons votre vie privée.